Un 14 juillet avec 3 magnifiques bâtards !

Un 14 juillet avec 3 magnifiques bâtards, pour un gros week-end de 4 jours !

Un plan un peu exceptionnel qui va réunir 3 bâtards pour ce gros week-end : Kalli , TeenNight , et CrazyFrancis


 

 


Vidéos :

Un petit épisode de Breath-Control extrême (blocage de la respiration) pour Kalli, qui découvre ce qu’est l’abandon à son Maitre.

 

Une belle résistance pour CrazyFrancis : il va subir les assauts de la fuckmachine pendant plus d’une heure, non stop… et il fait alors chaud ! Près de 30°C dans la playroom.

 

Par ce temps de canicule, il fait 29° à 30°C dans ma playroom.  CrazyFrancis est enfermé dans une combinaison latex épaisse de 1,2mm DrySuit intégrale, avec gants épais, et cagoule épaisse à inserts naseaux… Pour le reste : je le place sous ma célèbre routine électro pour près de 2h30. Il va jouir plusieurs fois ainsi.


Un 14 juillet avec 3 magnifiques bâtards, pour un gros week-end de 3 jours !

 

(Vous pouvez commenter cet article
au bas de cette page : merci par avance !)


Deux semaines plus tard, KALLI repasse dans ma playroom…

Là, il est prêt pour passer une bonne nuit !
29~30 Juillet 2022.

 

 

 

(Vous pouvez commenter cet article
au bas de cette page : merci par avance !)


 

Mon site est gratuit, mais : vous pouvez m’aider activement à le faire vivre !

Faire un don par Paypal


Je recrute pour des plans



Un nouveau butt-plug gonflable absolument révolutionnaire !
Je vous le recommande…


 

NOUVELLE VERSION : La première cage de chasteté sécurisée intégralement contrôlée à distance par application sur Smartphone (Apple iOS ou Smartphone sous Androïd)


 
La boutique Matos Sexe, Hard et SM… Un choix dingue à prix abordables.


 

Nouvel An 2020 en compagnie de Fox, Orcy et FireSocks !

 

HAPPY NEW YEAR !!!

Nouvel An 2020 en compagnie de Fox, Orcy et FireSocks !

Pour bien terminer l’année 2019, et bien commence l’année 2020, nos deux potes FOX et ORCY sont venus nous rejoindre…

  

Je vais vous passer le réveillon copieux et bien arrosé de grands crus hors d’âge durant la soirée ! Nous nous sommes fait plaisir.

C’est à tous les quatre, puisque mon Boyfriend et Alpha FIRESOCKS était également là, que nous avons passé cette première nuit de l’année 2020 à nous amuser et à nous faire plaisir…

Je vous laisse découvrir, mais c’est hard et bien fetish à souhait !!!

Et : meilleurs voeux à tous pour cette nouvelle année !

Nouvel An 2020 en compagnie de Fox, Orcy et FireSocks !

 



 


 

La première cage de chasteté sécurisée intégralement contrôlée à distance par application sur Smartphone (Apple iOS ou Smartphone sous Androïd)


 
La boutique Matos Sexe, Hard et SM… Un choix dingue à prix abordables.


 

 

Il a 28 ans et il est novice : son week-end de découverte

Il a 28 ans et il est novice : son week-end de découverte !

C’était son premier vrai plan hard et SM : à 28 ans, c’est un « grand débutant » en quelque sorte… un novice… et manifestement, il a aimé ça !
Un petit gabarit d’ 1 mètre 65 : j’adore les petits gabarits… et : tout câlin en plus.

Pour lui, ce fut découverte du bondage et de l’immobilisation cagoulé et aveugle, une découverte très progressive de l’électro dans la queue et dans le cul, du stretching / élongation des couilles avec parachute et traction par un poids de 2kg (CBT = Cock Balls Torture), du travail des seins et des pinces à seins, de l’électro dans le cul en mode bipolaire, et en mode unipolaire et cockring pour bien faire vibrer sa prostate, du tickling très intensif (des chatouilles à rendre fou), une grosse et longue découverte du corporal punishment sur son cul (cravaches, fouets, paddles et floggers… je lui ai fait tester tous mes instruments, un par un, du plus doux au plus hard), et aussi : une belle suspension, un passage en camisole de force dans la cage… Bref, en un petit week-end, il a testé vraiment beaucoup de pratiques BDSM.

Pour ce novice de 28 ans et son week-end de découverte : je ne lui ai pas épargné grand chose !!! Je ne le regrette pas, et manifestement, lui non plus : il semble avoir vraiment bien kiffé ! Même son orgasme ruiné sous électro, lui qui annonce fièrement que sa « petite bite ne lui sert à rien »…

 

 



 


 

La première cage de chasteté sécurisée intégralement contrôlée à distance par application sur Smartphone (Apple iOS ou Smartphone sous Androïd)



La boutique Matos Sexe, Hard et SM… Un choix dingue à prix abordables.


Un week-end SM très hard pour DEVOSUB

 

Nouveau passage de DEVOSUB pour un week-end SM qu’il souhaite vraiment très hard et « no safeword« . il est ouvertement masochiste, et souhaite pouvoir « se lâcher » complètement durant ces deux jours.

Cette demande prouve toute  la confiance qu’il a en moi et en mon boyfriend / Alpha : FIRESOCKS !

Pour autant, nous n’allons pas faire n’importe quoi, mais puisqu’il veut du hard et satisfaire son appétence masochiste, pas de problème ! Nous allons nous adapter à sa demande, et « remonter le niveau ». C’est très facile de « faire mal » pour satisfaire un masochiste…

C’est ainsi que, pendant deux jours, il va subir nos tourments, et aussi nos assauts… il voulait ainsi se faire sauter en tournante par plusieurs mecs, alors j’ai aussi demandé à l’un de mes potes (et désormais habitué de ma playroom) de passer : je ne l’ai pas choisi par hasard, puisqu’il est monté 23 x 6,5cm ! Ce mec mesure plus de deux mètres pour 120 kilo, et tout est à l’échelle chez lui.

Rien ne sera épargné à DEVOSUB, et les tourments vont s’enchainer non-stop sur ces deux journées intenses : nous nous sommes relayés, FIRESOCKS et moi, pour que la pression ne retombe jamais, à part durant une pause marquée pour aller diner dans un excellent restaurant d’Annecy le samedi soir et ainsi reprendre des forces.

Et puis DEVOSUB voulait aussi absolument tester le harnais intégral en suspension, harnais qu’il avait découvert sur les photos et vidéo de l’un de mes derniers plans : il a vraiment adoré cette sensation !

Bref : ce fut un excellent week-end SM bien hard chargé de plein de souvenirs, et encore un très bon stage pour DEVOSUB.

Les photos de la galerie ont toutes été commentées.

Une VIDEO de Corporal Punishment figure au bas de la galerie photos.

 

 

Devosub week-end sm hard

 



 


 

La première cage de chasteté sécurisée intégralement contrôlée à distance par application sur Smartphone (Apple iOS ou Smartphone sous Androïd)



La boutique Matos Sexe, Hard et SM… Un choix dingue à prix abordables.


Une bonne séance de flagellation pour SUB074

Une bonne séance de flagellation pour SUB074

 

Aujourd’hui, SUB074 avait envie d’une bonne séance de flagellation dorsale « avec des traces »… et même si j’ai été un peu vachard dès le début, je suis quand même resté très raisonnable !
Même si, manifestement, ça lui a fait beaucoup d’effet : j’ai adoré l’entendre gueuler et le voir se trémousser comme un bon bâtard qui morfle.

Une bonne séance de flagellation pour SUB074

 



 


 

 


La boutique Matos Sexe, Hard et SM… Un choix dingue à prix abordables.


Week-end très intense d’un jeune « Actif Domi Kiffeur » venu se former

 

Le week-end très intense d’un jeune « Actif Domi Kiffeur » venu se former : BDSMactif06

J’adore ce ptit mec !!!
Ce n’est pas la première fois qu’il vient se livrer à moi sur tout un week-end pour se former en se faisant maltraiter : c’est désormais un habitué, et un Ami. A chaque fois, c’est très intense pour ce jeune « Actif Domi Kiffeur » !

« BDSMactif06 » est habituellement actif, domi, kiffeur (sauf avec moi), il a 25 ans, et pour être certain de ce qu’il fait lui-même endurer à ses soumis, il veut le découvrir, l’endurer par lui même… afin de bien connaitre toutes les pratiques. J’aime beaucoup cette approche du BDSM, que je partage pleinement. Un bon dominateur a presque toujours été un excellent soumis, ou en tous cas, a au minimum testé sur lui ce qu’il fait endurer aux autres.

Vous allez voir, je ne vais rien lui épargner durant son séjour : je commence par une immobilisation stricte sur le plan de bondage accompagnée d’un edging / milking sévère sous électro ; puis suivra une suspension reverse dans une position qui va littéralement l’épuiser ;  et aussi une momification partielle et atypique qui va le rendre totalement soumis à mes assauts ; puis un bondage avec des sangles cuir d’une efficacité redoutable ; une sévère séance de Corporal Punishment qui lui laissera de belles traces ;  une suspension inversée assez exceptionnelle (j’ai adoré) ; suivie d’un un empalement inoubliable sur d’énormes godes ;  et pour finir : une méchante séance de « pinces à linge » et de travail des seins, avant de le transformer en un urinoir à disposition dans une position de soumission absolue…!

Il a vraiment kiffé, et il prévoit déjà de revenir pour un nouveau stage.

Le week-end très intense d’un jeune « Actif Domi Kiffeur » venu se former… BDSMactif06

 



 


 

 


La boutique Matos Sexe, Hard et SM… Un choix dingue à prix abordables.


Nouveau week-end pour Devosub

Nouveau week-end pour Devosub

Encore une fois, DEVOSUB est revenu pour un week-end complet… je crois qu’il aime vraiment ça !  Et : moi aussi…

Nouveau week-end pour Devosub


 


 

 


La boutique Matos Sexe, Hard et SM… Un choix dingue à prix abordables.


Empalement et Corporal Punishment pour Sub074

Empalement et Corporal Punishment pour Sub074

La séance débute avec du corporal punishment pour sub074, immobilisé sur le banc de spanking.
J’ai ramené trois nouveaux jouets de Berlin, et je veux les lui faire essayer…

Après cet échauffement, la séance se poursuit par une suspension un peu particulière, pour un empalement en règle : le treuil fait progressivement descendre le cul de sub074 sur un gode de bonne taille (26 x 6,5 cm).
Durant tout empalement, la queue de sub074 est placée sous électro : j’augmente régulièrement l’intensité de la box Erostek ET-312, sans jamais le laisser juter…

Empalement et Corporal Punishment pour Sub074



 


 

 


La boutique Matos Sexe, Hard et SM… Un choix dingue à prix abordables.


Pour DevoSub, ce sera 8 fois en 48 heures…!

DEVOSUB était de retour ce week-end pour un nouveau plan, totalement orienté à sa demande sur l’électro et le corporal-punishment.
Avant son arrivée, il s’était réservé depuis 8 jours en chasteté (cage Holytrainer verrouillée sur sa queue).

Je vous ai déjà largement montré sur plusieurs vidéos ce qu’il est à même d’encaisser en corporal-punishment, alors je vais me concentrer sur le bondage / immobilisation avec de l’électro un peu extrême :

Là, je lui ai fait découvrir ma routine audio de 22 minutes (sur box électro  Erostek ET312), une routine que j’ai spécialement mise au point pour les amateurs d’électro extrême.
Sur les 2 jours de son séjour, elle l’a fait jouir à 8 reprises !!!

Je vous laisse apprécier en vidéo à travers cette compilation de 13 minutes de quelques moments parmi les plus « hots » :

Sur cette page, vous trouverez tous les détails explicatifs sur cette routine audio de 22 minutes, ainsi que la possibilité de la télécharger gratuitement. Lisez attentivement les conseils et précautions d’usage.



 


 

 


La boutique Matos Sexe, Hard et SM… Un choix dingue à prix abordables.


DEVOSUB : nouveau passage sur plus de 48 heures – Corporal Punishment « sans trace »

DEVOSUB était déjà passée deux soirs de suites, les 22 et 23 juin dernier, et là: il est revenu pour un peu plus de 48 heures de plan.
Son gros kiff, c’est le corporal punishment… alors j’en ai profité pour vous montrer, à travers cette vidéo de 37 minutes extraite de 2 heures 30 de séance de corporal punishment extrême (flogging, paddliing, canning…) que, quand un Master à l’expérience et la connaissance nécessaires, il est parfaitement possible d’aller très loin dans cette pratique sans pour autant se comporter comme un boucher, c’est à dire : sans laisser de trace! Sans blesser…
C’est presque simple : il faut savoir progressivement préparer la peau, la « tanner » en surface et en profondeur, pour recevoir tel ou tel type d’impact…
Là, dès le lendemain, il n’y avait plus vraiment de trace visibles. Et ça, c’est juste « avoir de l’expérience » et du « savoir-faire« .
Comme quoi, pour le soumis : il vaut mieux avoir affaire à un master expérimenté et qui sait vraiment ce qu’il fait…

 

Et à l’issue de ce week-end, voici le « débrief » de DEVOSUB qui semble en être très satisfait… Encore merci à lui !


Une séance de canning / corporal punishment : comment ça se passe  ?

AVANT :

• on commence par préparer la peau du soumis. Une épaisse couche de crème grasse et hydratante, type Nivea, peut parfaitement faire l’affaire.
• le soumis doit être parfaitement conscient et réactif : pas de chems, pas de drogue, pas d’alcool…
• on détermine un Safeword ou un code entre le soumis et le master, et on s’assure de sa bonne compréhension.
• les cannes : elles ont préalablement trempé 24 heures dans l’eau additionnée d’un peu de Javel, puis rinçage abondant, avant 3 à 5 heures d’égouttage liées très serrées « en fagot » pour éviter qu’elles ne se déforment. Elles doivent être bien humides. Une canne sèche est moins efficace, plus blessante, et surtout : cassante. Une canne cassée ou fendue doit être immédiatement jetée.
• les instruments cuir : désinfectés au Dakin (Javel diluée) ou au Sanytol, puis graissés à la Graisse de Phoque ou avec du lait nettoyant pour la peau de bébé, afin de les rendre plus souples et plus efficaces.
• les autres instruments sont tous nettoyés et désinfectés (Dakin, Sanytol…) et eux aussi éventuellement graissés.
• attention : jamais de graisse sur du latex ou du caoutchouc !

PENDANT :

• on observe, on écoute, on regarde… et surtout : on s’imagine à la place du soumis ! Dans tous les cas : on reste toujours raisonnable et mesuré (le master doit rester en pleine possession de ses capacités : ni chems, ni drogue, ni alcool…), et surtout, on respecte les limites !
• régulièrement, en cours de séance, on s’assure de « l’état » du soumis et de son ressenti.
• une zone blessée ? On ne s’acharne surtout pas dessus, et on l’évite…
• plus généralement, on ne s’improvise pas domi ou soumis dans une séance de corporal punishment. Il faut de l’expérience, une montée très progressive en puissance, et pour le domi : une parfaite connaissance des techniques et de ses « outils », et surtout de leur maniement au centimètre près…

APRES :

• on désinfecte les plaies éventuelles (Hexomédine, Betadine bleue ou rouge…) et surtout : en évitant l’alcool à 70° ou à 90°.
• on passe une épaisse couche de crème grasse et hydratante, ou de crème de type Cetavlon (en pharmacie) pour éviter le plus gros des traces.
• on masse bien et en douceur toute la surface atteinte pour faire pénétrer la crème.



 


 

 


La boutique Matos Sexe, Hard et SM… Un choix dingue à prix abordables.


Découverte du Corporal Punishment pour Sub074

Après les deux séances de Corporal Punishment, le week-end dernier avec Devosub, voilà que Sub074 a voulu à son tour découvrir et essayer : il n’avait encore jamais pratiqué le CP…
Sans être sur la même intensité, je lui fais découvrir –avec une montée assez progressive– les sensations si particulières et assez extrêmes que procure cette pratique.
Bon, à la fin, quand je l’ai détaché, il s’est effondré dans mes bras en pleurs, mais ça me semble parfaitement normal : il a donné le maximum ! Et je n’ai pas été très tendre avec lui, mais c’est ce qu’il voulait.


Une séance de canning / corporal punishment : comment ça se passe  ?

AVANT :

• on commence par préparer la peau du soumis. Une épaisse couche de crème grasse et hydratante, type Nivea, peut parfaitement faire l’affaire.
• le soumis doit être parfaitement conscient et réactif : pas de chems, pas de drogue, pas d’alcool…
• on détermine un Safeword ou un code entre le soumis et le master, et on s’assure de sa bonne compréhension.
• les cannes : elles ont préalablement trempé 24 heures dans l’eau additionnée d’un peu de Javel, puis rinçage abondant, avant 3 à 5 heures d’égouttage liées très serrées « en fagot » pour éviter qu’elles ne se déforment. Elles doivent être bien humides. Une canne sèche est moins efficace, plus blessante, et surtout : cassante. Une canne cassée ou fendue doit être immédiatement jetée.
• les instruments cuir : désinfectés au Dakin (Javel diluée) ou au Sanytol, puis graissés à la Graisse de Phoque ou avec du lait nettoyant pour la peau de bébé, afin de les rendre plus souples et plus efficaces.
• les autres instruments sont tous nettoyés et désinfectés (Dakin, Sanytol…) et eux aussi éventuellement graissés.
• attention : jamais de graisse sur du latex ou du caoutchouc !

PENDANT :

• on observe, on écoute, on regarde… et surtout : on s’imagine à la place du soumis ! Dans tous les cas : on reste toujours raisonnable et mesuré (le master doit rester en pleine possession de ses capacités : ni chems, ni drogue, ni alcool…), et surtout, on respecte les limites !
• régulièrement, en cours de séance, on s’assure de « l’état » du soumis et de son ressenti.
• une zone blessée ? On ne s’acharne surtout pas dessus, et on l’évite…
• plus généralement, on ne s’improvise pas domi ou soumis dans une séance de corporal punishment. Il faut de l’expérience, une montée très progressive en puissance, et pour le domi : une parfaite connaissance des techniques et de ses « outils », et surtout de leur maniement au centimètre près…

APRES :

• on désinfecte les plaies éventuelles (Hexomédine, Betadine bleue ou rouge…) et surtout : en évitant l’alcool à 70° ou à 90°.
• on passe une épaisse couche de crème grasse et hydratante, ou de crème de type Cetavlon (en pharmacie) pour éviter le plus gros des traces.
• on masse bien et en douceur toute la surface atteinte pour faire pénétrer la crème.



 


 

 


La boutique Matos Sexe, Hard et SM… Un choix dingue à prix abordables.


Séance de flagellation sur le torse pour SUB074

Séance de flagellation sur le torse pour SUB074

C’est un des kifs de SUB074… il adore se faire flageller le torse et les seins… alors, à sa demande, fermement attaché en croix, je vais le malmener « un peu »!

Mais bon, l’objectif lors de cette séance était de faire du « zéro trace » tout en lui donnant un maximum d’effet : mission accomplie.

 

Séance de flagellation sur le torse pour SUB074

 


 


 

 


La boutique Matos Sexe, Hard et SM… Un choix dingue à prix abordables.


Extreme corporal punishment [VIDEO] – 2ème partie : SAMEDI

C’est une vidéo, un peu extrême, qui vous montre plus de 32 minutes de Corporal Punishment très intensif, en une seule prise, extrait d’une séance qui a duré en tout près de d’une heure et demie !
Inutile de préciser que « ce n’est pas pour les débutants » et que c’est réservé aux seuls demandeurs. Surtout à cette intensité là…
Le plus difficile, lors d’une telle séance, c’est de respecter au mieux l’intégrité physique du mec qui reçoit les coups de canne, de fouet, de paddle, de flogger… ne pas le blesser au delà de traces superficielles qui ne dureront que quelques jours, ne pas couper ou faire éclater la peau, ne pas blesser.  Pour autant, les coups sont portés, puissants, violents… mais toujours maitrisés.
Bref : le plus dur, c’est de ne pas faire du « Discipline4boys » (vous savez, les vidéos qui circulent sur le web…) où il n’y a aucun respect pour l’intégrité physique du maso.
Même dans ce type de « jeu » (et j’insiste sur ce mot) c’est la recherche d’un plaisir partagé entre le Master et l’Esclave Maso qui doit primer. Je sais qu’il est souvent difficile de comprendre qu’il soit possible de prendre son pied ainsi, et pourtant, pour certains masos, c’est bien le cas.

Comme ce fut le cas vendredi soir (vidéo 1ère partie)… et : à nouveau dès le lendemain, ce Samedi, dans cette seconde vidéo…!!!

2ème partie : Samedi

 

Bâtard : DEVOSUB   (son profil Recon : cliquez ici)

 

Et voilà le message de « débrief » que j’ai reçu dimanche soir, après ce week-end intense :

 


Une séance de canning / corporal punishment : comment ça se passe  ?

AVANT :

• on commence par préparer la peau du soumis. Une épaisse couche de crème grasse et hydratante, type Nivea, peut parfaitement faire l’affaire.
• le soumis doit être parfaitement conscient et réactif : pas de chems, pas de drogue, pas d’alcool…
• on détermine un Safeword ou un code entre le soumis et le master, et on s’assure de sa bonne compréhension.
• les cannes : elles ont préalablement trempé 24 heures dans l’eau additionnée d’un peu de Javel, puis rinçage abondant, avant 3 à 5 heures d’égouttage liées très serrées « en fagot » pour éviter qu’elles ne se déforment. Elles doivent être bien humides. Une canne sèche est moins efficace, plus blessante, et surtout : cassante. Une canne cassée ou fendue doit être immédiatement jetée.
• les instruments cuir : désinfectés au Dakin (Javel diluée) ou au Sanytol, puis graissés à la Graisse de Phoque ou avec du lait nettoyant pour la peau de bébé, afin de les rendre plus souples et plus efficaces.
• les autres instruments sont tous nettoyés et désinfectés (Dakin, Sanytol…) et eux aussi éventuellement graissés.
• attention : jamais de graisse sur du latex ou du caoutchouc !

PENDANT :

• on observe, on écoute, on regarde… et surtout : on s’imagine à la place du soumis ! Dans tous les cas : on reste toujours raisonnable et mesuré (le master doit rester en pleine possession de ses capacités : ni chems, ni drogue, ni alcool…), et surtout, on respecte les limites !
• régulièrement, en cours de séance, on s’assure de « l’état » du soumis et de son ressenti.
• une zone blessée ? On ne s’acharne surtout pas dessus, et on l’évite…
• plus généralement, on ne s’improvise pas domi ou soumis dans une séance de corporal punishment. Il faut de l’expérience, une montée très progressive en puissance, et pour le domi : une parfaite connaissance des techniques et de ses « outils », et surtout de leur maniement au centimètre près…

APRES :

• on désinfecte les plaies éventuelles (Hexomédine, Betadine bleue ou rouge…) et surtout : en évitant l’alcool à 70° ou à 90°.
• on passe une épaisse couche de crème grasse et hydratante, ou de crème de type Cetavlon (en pharmacie) pour éviter le plus gros des traces.
• on masse bien et en douceur toute la surface atteinte pour faire pénétrer la crème.


Moins de 24 heures après (le dimanche après midi) voilà l’état de ses fesses :

D’ici 3 ou 4 jours, il n’y aura plus aucune trace.



 


 

 


La boutique Matos Sexe, Hard et SM… Un choix dingue à prix abordables.


Extreme corporal punishment [VIDEO] – 1ère partie : VENDREDI

C’est une vidéo, un peu extrême, qui vous montre près d’un quart d’heure de Corporal Punishment très intensif, en une seule prise sans montage, extrait d’une séance qui a duré en tout près de deux heures !
Inutile de préciser que « ce n’est pas pour les débutants » et que c’est réservé aux seuls demandeurs. Surtout à cette intensité là…
Le plus difficile, lors d’une telle séance, c’est de respecter au mieux l’intégrité physique du mec qui reçoit les coups de canne, de fouet, de paddle, de flogger… ne pas le blesser au delà de traces superficielles qui ne dureront que quelques jours, ne pas couper ou faire éclater la peau, ne pas blesser.  Pour autant, les coups sont portés, puissants, violents… mais toujours maitrisés.
Bref : le plus dur, c’est de ne pas faire du « Discipline4boys » (vous savez, les vidéos qui circulent sur le web…) où il n’y a aucun respect pour l’intégrité physique du maso.
Même dans ce type de « jeu » (et j’insiste sur ce mot) c’est la recherche d’un plaisir partagé entre le Master et l’Esclave Maso qui doit primer. Je sais qu’il est souvent difficile de comprendre qu’il soit possible de prendre son pied ainsi, et pourtant, pour certains masos, c’est bien le cas. Comme ce fut le cas ce vendredi soir…

1ère partie : vendredi

Bâtard : DEVOSUB   (son profil Recon : cliquez ici)

A suivre !!!
Car nous avons remis ça le lendemain… Vidéo 2ème partie

 

Et voilà le message de « débrief » que j’ai reçu dimanche soir :


Une séance de canning / corporal punishment : comment ça se passe  ?

AVANT :

• on commence par préparer la peau du soumis. Une épaisse couche de crème grasse et hydratante, type Nivea, peut parfaitement faire l’affaire.
• le soumis doit être parfaitement conscient et réactif : pas de chems, pas de drogue, pas d’alcool…
• on détermine un Safeword ou un code entre le soumis et le master, et on s’assure de sa bonne compréhension.
• les cannes : elles ont préalablement trempé 24 heures dans l’eau additionnée d’un peu de Javel, puis rinçage abondant, avant 3 à 5 heures d’égouttage liées très serrées « en fagot » pour éviter qu’elles ne se déforment. Elles doivent être bien humides. Une canne sèche est moins efficace, plus blessante, et surtout : cassante. Une canne cassée ou fendue doit être immédiatement jetée.
• les instruments cuir : désinfectés au Dakin (Javel diluée) ou au Sanytol, puis graissés à la Graisse de Phoque ou avec du lait nettoyant pour la peau de bébé, afin de les rendre plus souples et plus efficaces.
• les autres instruments sont tous nettoyés et désinfectés (Dakin, Sanytol…) et eux aussi éventuellement graissés.
• attention : jamais de graisse sur du latex ou du caoutchouc !

PENDANT :

• on observe, on écoute, on regarde… et surtout : on s’imagine à la place du soumis ! Dans tous les cas : on reste toujours raisonnable et mesuré (le master doit rester en pleine possession de ses capacités : ni chems, ni drogue, ni alcool…), et surtout, on respecte les limites !
• régulièrement, en cours de séance, on s’assure de « l’état » du soumis et de son ressenti.
• une zone blessée ? On ne s’acharne surtout pas dessus, et on l’évite…
• plus généralement, on ne s’improvise pas domi ou soumis dans une séance de corporal punishment. Il faut de l’expérience, une montée très progressive en puissance, et pour le domi : une parfaite connaissance des techniques et de ses « outils », et surtout de leur maniement au centimètre près…

APRES :

• on désinfecte les plaies éventuelles (Hexomédine, Betadine bleue ou rouge…) et surtout : en évitant l’alcool à 70° ou à 90°.
• on passe une épaisse couche de crème grasse et hydratante, ou de crème de type Cetavlon (en pharmacie) pour éviter le plus gros des traces.
• on masse bien et en douceur toute la surface atteinte pour faire pénétrer la crème.



 


 

 


La boutique Matos Sexe, Hard et SM… Un choix dingue à prix abordables.


Les 3 jours de FOX…

 

Ben oui, c’est bien lui…

Il est venu se livrer à moi près de 3 jours, bien hard, bien fétish… et je crois qu’il a « morflé » au moins à la hauteur de ses espérances  !

Au dessous des photos, vous trouverez aussi le texte qu’il m’a adressé pour compléter cette galerie. Merci ptit bâtard : tu reviens quand tu veux.

 

 

[ TESTIMONIAL ]     « Séance chez Chapshard.

Nous y voilà, étant arrivé en Suisse récemment, je regardais des profils qui pourraient être intéressants de rencontrer sur Recon et Gay Roméo, je suis tombé sur celui de CHAPSHARD, je ne m’attendais pas à ce qu’on soit si proche.

Je connaissais CHAPSHARD de nom mais je ne l’avais jamais rencontré,  quand j’étais sur Paris j’avais des échos de 2 sortes : un gars dangereux qui ne sait pas gérer ses plans / un gars génial à aller voir.

Pour ma part ayant eu moi-même un site fetish : neofox.eu je sais que beaucoup de gens peuvent être jaloux ou autre pour un rien et je déteste ce sentiment de se sentir jugé quand on ne se connait pas // Surtout sur Paris….

J’estimais qu’il fallait que je fasse ma propre opinion avant de juger, et je me suis donc dis : pourquoi ne pas essayer ?

Etant depuis peu le pup de Stormtrooper je demandais bien sur son autorisation avant de pouvoir faire un plan cela va de soi. Je respecte beaucoup mon attachement à mon maître, et la confiance dans ce genre de relation est indéniable !

Lorsque j’ai contacté Chapshard, j’ai juste trouvé que la conversation était fluide, intéressante et pas prise de tête, nous avons échangé sur nos kiffs et ce que j’aimerais subir lorsque je viendrai chez lui.

Je me considère toujours débutant dans beaucoup de domaines, que ce soit bondage, électro, CBT, anal etc… je ne me considérerais jamais comme un PRO même si pour certains pensent le contraire à cause du site,  j’ai encore beaucoup à apprendre et je savais qu’entre autre Chapshard saura me faire subir ce que moi je n’oserai pas faire.

Le spanking / corporal punishment, par exemple, était quelque chose de totalement nouveau pour moi, j’ai eu une peur terrible en m’imaginant ce qui m’attendais mais je ne voulais pas me défiler, j’étais là pour me faire dominer et initier sur certains trips.

J’ai beaucoup aimé ce plan que ce soit electro, bondage, CBT, spanking – corporal punishment, même si je n’ai pas bandé du tout au spanking j’ai trouvé ça « vivant », c’est une sensation qui m’a pas déplue du fait que je savais que le domi adorait ça.

Par ailleurs mon propre maître a vu la vidéo de corporal punishment et m’a confirmé que je devrais passer une étape supérieure prochainement là-dessus avec lui, ce qui me remplit encore plus de joie car oui je veux satisfaire mon maître au maximum.

Je compte revoir CHAPSHARD, car oui moi j’ai trouvé que c’est un master très sympa, très pédagogue, qu’il maitrise le sujet, et surtout SAFE, donc mon opinion ? Tout simplement que j’ai adoré ^^ et je veux recommencer.

Merci à toi  Chapshard de m’avoir fait évoluer  dans mes trips, ce week end m’a fait énormément de bien (et mal au cul XD) et je n’oublierai pas ce geste ! »

 

Un grand merci FOX pour ce testimonial !
J’ai passé d’excellents moments avec toi.
Pour ce qui est du Corporal Punishment que STORMTROOPER t’a promis, je crains le pire pour toi : je suis resté « raisonnable » malgré les 12 séries de 50, plus une série bonus… je voulais quand même te rendre en bon état !
Pour ce qui est de ma réputation, ouais, c’est vrai ! Il y a ceux qui me crachent dessus et me cassent du sucre sur le dos, le plus souvent sans même me connaitre ; et il y a ceux qui me placent sur un piédestal ou m’encensent. Ceux là, généralement, ce sont ceux qui me connaissent dans la vraie vie pour avoir réellement tripé avec moi ! Et qui souvent reviennent me voir.
Allez : je te dis à très bientôt !
Et je te rappelle qu’un jet de foutre sous électro, c’est une série de 50 en CP… il te faudra faire mieux que 12 jets la prochaine fois. ^^

Chapshard

 



 


 

 


La boutique Matos Sexe, Hard et SM… Un choix dingue à prix abordables.